Accueil / LinkedIn / Microsoft intègre LinkedIn dans Word (VIDEO)

Microsoft intègre LinkedIn dans Word (VIDEO)

Les utilisateurs de Word peuvent désormais puiser directement dans les informations mises en ligne sur le réseau social professionnel LinkedIn pour éditer leur CV dans le traitement de texte.

 

Après avoir mis en en place la possibilité de lier un compte Office avec un compte LinkedIn, Microsoft (qui, rappelons-le, a racheté LinkedIn en 2016 pour la modique somme de 26 milliards de dollars) n’en finit pas de construire des synergies, et autant de passerelles, entre sa suite bureautique Office 365 et le réseau social professionnel.

Dernier épisode en date, Resume Assistant. Pour rédiger un CV, ce programme nouvellement intégré dans le traitement de texte Word vous permet d’optimiser votre travail en allant, dans une sorte de rapide “benchmark”, puiser dans la base des informations renseignées par les autres utilisateurs de LinkedIn.

Source d'inspiration

L’idée est de vous permettre d’enrichir du mieux possible chaque section de votre CV (description de poste…).

Bonnes formulations, points importants à mettre en valeur, Resume Assistant fait donc remonter les résultats de recherche les plus adaptés à la rédaction de votre CV. A vous de faire le reste et de parachever le tout!

Pour l’heure, Resume Assistant n’est cependant accessible que sur Office 365 pour PC dans le cadre du programme Office Insider.

A lire aussi

Linux-Munich

NewZilla.NET Week-End #6 / 26 novembre 2017

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu'il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd'hui au menu : Apple, Internet, Cameroun, Niantic, Pokémon GO, Linux, Munich, Windows 10, Microsoft.

Internet-browser-cookies-donnees-personnelles

La presse craint une pénurie de cookies

Une trentaine d’éditeurs de presse adressent une lettre ouverte au Parlement européen et au Conseil de l’UE, demandant la révision d’un projet de règlement sur les données personnelles qu’ils considèrent dangereux pour le “modèle-économique-de-la-presse-en-ligne”, c’est-à-dire pour les revenus publicitaires de la presse sur Internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.