En continu
Accueil / Airbnb / Airbnb ne proposera plus en France sa carte de crédit polémique

Airbnb ne proposera plus en France sa carte de crédit polémique

PARTAGER CET ARTICLE

 

Le groupe Internet a accepté lundi 11 décembre, sous la pression exercée par le ministère de l’Economie et des Finances, de ne plus proposer à ses hôtes en France, la carte Payoneer. Cette carte de crédit, émise depuis Gibraltar, était soupçonnée d’être utilisée à des fins d’optimisation voire évasion fiscale.

 

Nous vous en parlions dans notre édition du 2 décembre 2017. Airbnb, à l’instar d’autres acteurs de l’économie Internet comme CDiscount ou Amazon, proposait à ses « hôtes » (les propriétaires des appartements et maisons loués sur la plate-forme) de les payer sur une carte de crédit, Payoneer, rechargeable émise depuis Gibraltar.

Problème, selon une enquête menée par la Cellule Investigation de Radio France et publiée sur le site FranceTVInfo.fr, l’utilisation ce moyen de règlement serait avant tout une façon pour les résidents français un moyen d’échapper aux impôts qu’ils doivent, en théorie, payer sur ces gains.

payoneer-mastercard-airbnb

“Airbnb proposait”…car cette proposition n’est plus d’actualité car sous la pression exercée par le  ministère de l’Economie et des Finances, le groupe Internet a accepté lundi 11 décembre 2017 de retirer cette carte du marché français.

Convoqué lundi à Bercy par Bruno Le Maire et Gérald Darmanin pour échanger sur le sujet mais aussi très vraisemblablement pour se faire souffler dans les bronches, Emmanuel Marill, directeur d’Airbnb France a toutefois “réaffirmé que «l’ensemble des moyens de paiements disponibles sur Airbnb pour les hôtes, notamment Payoneer, sont légaux et bénéficient des autorisations nécessaires pour opérer en France”.

“Pour autant, Airbnb souhaite répondre aux inquiétudes liées à de possibles abus d’une carte de débit, qui est actuellement détenue par bien moins de 1% des hôtes en France”, poursuit le groupe Internet, cité par Le Figaro.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Airbnb-new-york-ny-lobbying

New York oblige Airbnb à communiquer les noms et adresses de ses “hôtes”

De son côté, le groupe Internet réagit en accusant la mairie de New York de corruption et en publiant une liste des membres du conseil de la mairie de New York qui auraient reçu des centaines de milliers de dollars en contributions de campagne de la part de l’industrie hôtelière.

Les petits luxes d’Airbnb

Le groupe Internet va lancer deux programmes haut de gamme, “Airbnb Plus” et “Beyond by Airbnb”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.