Accueil / NewZilla.NET / Cybercrime : les victimes vont pouvoir déposer plainte en ligne

Cybercrime : les victimes vont pouvoir déposer plainte en ligne

PARTAGER CET ARTICLE

 

Le ministère de l’Intérieur va lancer dans les prochains mois une plateforme, qui sera disponible depuis le portail d’information Service-public.fr. Ce nouvel outil permettra de centraliser le traitement de ce type d’attaques informatiques.

 

Jusqu’à présent les victimes de cybercrime n’avaient bien trop souvent que leurs yeux pour pleurer. Dans quelques mois elles pourront déposer plainte sur Internet, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

Le ministère de l’Intérieur va lancer dans les prochains mois une plateforme

Baptisée “Thesee”, cette plateforme sera dédiée au traitement harmonisé des enquêtes et des signalements de e-escroqueries de la police judiciaire.

Elle sera accessible pour les internautes depuis le site Service-public.fr.

plainte-cybercrime

Ce nouvel outil a été présenté mardi 23 janvier 2018 à l’occasion du dixième Forum international de la cybersécurité qui se tient à Lille.

La future plateforme devrait concerner six types d’infraction: le piratage de messagerie électronique (mail, profil, réseau social…) ; le chantage en ligne tel que des demandes de rançons pour débloquer un ordinateur ; le «rançongiciel», un programme malveillant reçu par courriel ou mis à disposition sur un site Internet qui provoque le chiffrement de tous les fichiers d’un ordinateur ; l’escroquerie à la romance.

D’autres types de délits pourraient rejoindre cette liste dans le futur si le système «fonctionne bien», a indiqué au journal Le Parisien, Valérie Maldonado, commissaire divisionnaire et adjointe à la sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité (SDLC).

Depuis 2013, il était déjà possible de déposer des pré-plaintes sur internet pour des affaires d’atteinte aux biens.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi

Raid sur le Dark Web

Plusieurs séries d’interpellations ont été menées sur plusieurs pays dont la France, à l’initiative du ministère de la justice des Etats-Unis, contre les responsables d’InFraud, un forum réseau d'échange de cartes bancaires piratées et de données personnelles très actif sur le Dark Web.

Piratage Uber / 1,4 million de Français concernés

"Aucune fraude ni aucun abus constatés" pour le moment, dixit Uber. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.