En continu
Accueil / Culture Web / Le Metropolitan Museum of Art verse 375 000 œuvres dans le domaine public

Le Metropolitan Museum of Art verse 375 000 œuvres dans le domaine public

PARTAGER CET ARTICLE

 

Placées sous licence Creative Commons Zero, les versions numérisées de ces oeuvres d’art, peuvent désormais être librement et gratuitement téléchargées.

 

Ce n’est pas la première initiative du genre mais elle est d’importance.

Le MET (le Metropolitan Museum of Art) de New York vient d’autoriser le téléchargement libre, gratuit et en haute définition des photos d’une partie de ses collections. A savoir 375 000 oeuvres.

Ces oeuvres ont été placées à dessein sous licence Creative Commons Zero.

Cette licence implique de renoncer à un maximum de droits d’auteur. Les photos téléchargeables sur le site du musée sont donc librement utilisables, y compris pour un usage commercial, modifiables et partageables.

creative-commons-zero-met

375 000 oeuvres numérisées sur 1,5 million d’oeuvres d’art aujourd’hui conservées par le Metropolitan Museum of Art.

Le MET imite en cela d’autres prestigieuses institutions qui comme la National Gallery de Washington, le Rijksmuseum d’Amsterdam, ou bien encore le Getty Museum de Los Angeles avaient déjà mis des oeuvres numérisées dans le domaine public.

45 000 images pour la National Gallery de Washington, 150 000 pour le Rijksmuseum d’Amsterdam.

Dans une conférence de presse, le directeur du MET, Thomas P. Campbell (cité par le New York Times), a rappelé, ce qu’il considérait être sa principale mission : “Être ouvert à tous ceux qui souhaitent étudier et apprécier les œuvres d’art dont nous avons la charge. Accroître l’accès aux collections du musée répond aux intérêts et aux besoins de notre public du XXIe siècle. Le MET fait tomber les barrières qui freinent la créativité, la connaissance et l’innovation.”


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Airbnb-new-york-ny-lobbying

New York oblige Airbnb à communiquer les noms et adresses de ses “hôtes”

De son côté, le groupe Internet réagit en accusant la mairie de New York de corruption et en publiant une liste des membres du conseil de la mairie de New York qui auraient reçu des centaines de milliers de dollars en contributions de campagne de la part de l’industrie hôtelière.

A New York, Uber reconnait avoir “sous-payé” ses chauffeurs pendant plusieurs mois

Une “erreur comptable” aurait ainsi permis au groupe Internet “d’économiser” plusieurs dizaines de millions de dollars, mais Uber a assuré qu’il allait rembourser aux chauffeurs concernés les sommes non perçues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.