Revue de presse
Accueil / Deliveroo / Deliveroo quitte l’Allemagne et laisse un millier de coursiers sur le carreau

Deliveroo quitte l’Allemagne et laisse un millier de coursiers sur le carreau

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Le groupe britannique spécialisé dans la livraison de repas a annoncé aujourd’hui à ses clients et aux coursiers avec lesquels il travaille qu’il arrêterait ses activités outre-Rhin… dans quatre jours.

 

L’épisode, atterrant, mais tellement révélateur des pratiques de ce type d’entreprise, est relaté par le site QZ.com.

Ce matin, Wojtek Swieca, un coursier qui travaille depuis trois ans avec Deliveroo à Berlin (Allemagne) a, comme à son habitude, validé son planning et ses horaires de travail avec la plate-forme de livraison de repas pour la semaine à venir.

Wojtek Swieca travaille en moyenne entre 25 et 30 heures par semaine avec Deliveroo, ce qui représente aujourd’hui 80% de ses revenus.

La journée commençait donc plutôt bien pour Wojtek Swieca, jusqu’à ce qu’il reçoive soudainement un courriel de la part de l’entreprise britannique, lui indiquant que celle-ci allait mettre fin à ses activités en Allemagne… dans quatre jours, à compter du 16 août prochain.

Maintenant, Wojtek Swieca ne sait plus comment il va pouvoir payer l’assurance de son vélo et le loyer de l’appartement qu’il partage avec sa petite amie.

“Comment s’attendre ou prévoir une chose pareille?” explique Wojtek Swieca, interrogé par QZ.com.

Les coursiers pris au dépourvu

“S’ils nous avait prévenu trois mois à l’avance j’aurais pu facilement me retourner… mais là c’est complètement fou!”

Coursier indépendant travaillant Deliveroo, Wojtek Swieca n’a en effet pas du tout les mêmes droits qu’un salarié classique.

En pratique, le retrait soudain de Deliveroo du marché allemand (un marché où l’entreprise avait tout de même réalisé un chiffre d’affaires de 939 millions d’euros sur son exercice clos au 30 juin dernier), va entrainer le licenciement d’une centaine de collaborateurs directs et laisser sur la carreau plus d’un millier de coursiers (que Deliveroo se complait à appeler des “riders”).

Deliveroo

Pour les 1100 coursiers concernés, Deliveroo prévoit de verser, à titre de dédommagement, dans un premier temps une indemnité équivalente à 10 jours de rémunération, puis un second versement équivalent à deux semaines de rémunération.

Plus, cela va sans dire, tout ce que l’entreprise est légalement tenue de verser à ces coursiers indépendants.

Ce qui, pour mémoire, ne fut pas le cas lorsqu’une société, évoluant sur le même marché que Deliveroo, Take Eat Easy, ferma brusquement ses portes en France à l’été 2016.

Deliveroo indique que les indemnités versées concerneront les coursiers qui ont travaillé avec la plate-forme pendant les douze dernières semaines et que le montant de l’indemnité versée sera basée sur le revenu hebdomadaire moyen réalisé par les coursiers concernés durant cette période.

Deliveroo, société dans laquelle Amazon a décidé d’investir 575 millions de dollars au mois de mai dernier, a été créé en 2013.

C’est la première fois que l’entreprise se retire d’un marché aussi important et stratégique que l’Allemagne.

En Espagne, Deliveroo a récemment essuyé un revers judiciaire cuisant, qui pourrait être le premier d’une longue série.

En France, certains coursiers travaillant avec Deliveroo protestent ces jours-ci contre la nouvelle grille de rémunération mise en place par le groupe britannique.

De nouveaux barèmes qui selon eux  pourraient leur faire perdre entre 30% à 40% de leur revenu.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.