Revue de presse
Accueil / Facebook / Certains collectifs de la gauche radicale enregistrent une soudaine (et inexpliquée) chute d’audience sur Facebook

Certains collectifs de la gauche radicale enregistrent une soudaine (et inexpliquée) chute d’audience sur Facebook

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Changement d’algorithme? Incitation à faire de la publicité sur le réseau social? Censure délibérée, mais qui ne dit pas son nom? A l’approche du récent sommet du G7 qui s’est tenu à Biarritz du 24 au 26 août 2019 et dans les jours suivants, certains collectifs de la gauche radicale présents sur Facebook ont constaté une chute brutale de leur audience.

 

C’est un principe de base de toute bonne entreprise qui se respecte, ne jamais dépendre d’un seul et même client.

De même, si l’on entend porter et diffuser un message en ligne est-il dangereux, voire aventureux de mettre “tous ses oeufs dans le même panier” et de déployer l’essentiel de sa communication sur un seul et même réseau social.

Dépendance à Facebook

Pour ne pas avoir pris suffisamment en considération cette stratégie de diversification des contenus, certains collectifs qui se revendiquent en France comme appartenant à la gauche radicale sont certainement en train de payer au prix fort leur dépendance à Facebook.

On ne reviendra pas sur le paradoxe qui consiste pour ce type d’organisations à communiquer sur la plate-forme d’un grand groupe de l’économie numérique aux pratiques souvent plus que contestables.

Soyons clairs, Facebook est, ce qui est parfaitement légitime, une société commerciale, cotée en bourse et qui n’a jamais eu (malgré ses ambitions) la prétention de se revendiquer comme étant un service public.

On peut néanmoins s’interroger, comme le fait Mediapart, sur cet étonnant concours de circonstances qui, à l’approche du sommet international du G7 qui s’est tenu à Biarritz du 24 au 26 août 2019 et dans les jours suivants, a provoqué une brutale chute d’audience des pages Facebook de plusieurs collectifs liés en France à la gauche radicale.

Lille insurgée, Bretagne noire, Collectif Auto Média énervé, Cerveaux non disponibles, Groupe Lyon Antifa, Nantes révoltée… à chaque fois le phénomène de déperdition d’audience est le même.

Zuckerberg-Facebook

Soudainement, les posts mis en ligne par certains de ces groupes ont cessé d’apparaître dans le fil d’actualité des abonnés à ces mêmes groupes. 

Certains administrateurs de page ont tenté d’obtenir des réponses circonstanciées de la part de Facebook mais ce sont le plus souvent heurté à ce mur du silence qu’est la réponse automatisée.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.