Revue de presse
Accueil / Réseaux sociaux / Le réseau social TikTok cherche à prendre ses distances avec le régime de Pékin

Le réseau social TikTok cherche à prendre ses distances avec le régime de Pékin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

Plus facile à dire qu’à faire.

 

C’est l’histoire d’un groupe Internet chinois, ByteDance (éditeur du réseau social TikTok) dont les investisseurs américains (au premier rang desquels on retrouve cet acteur iconique du capital-risque dans la Silicon Valley qu’est Sequoia Capital), verraient d’un très mauvais oeil un bannissement de TikTok du marché américain.

Sur fond de guerre froide naissante entre les Etats-Unis et la Chine, le réseau social est en effet, à tort ou à raison, de plus en plus souvent accusé par l’administration Trump d’être l’un des principaux outils de soft power au service des autorités de Pékin.

La proximité des grands groupes technologiques et numériques chinois avec le pouvoir “communiste” en place n’étant le plus souvent plus à prouver.

Après Alibaba, Tencent, ou bien encore Huawei, ByteDance pourrait ainsi figurer en bonne place sur la liste.

Le climat actuel est si tendu qu’après l’armée américaine et le Pentagone (le ministère de la Défense) le Congrès vient de voter un texte interdisant, pour parer à tout transfert de données inopportun vers la Chine, à tous les  fonctionnaires américains d’installer TikTok sur leurs smartphones.

TikTok
Crédit Photo / Solen Feyissa / Unsplash

 

TikTok, aujourd’hui dirigé par un ex-dirigeant de Disney, Kevin Mayer affirme n’avoir aucun lien avec Pékin,  dément ces accusations et a selon le New York Times engagé moyennant une enveloppe de 300 000 dollars tout un bataillon de lobbyistes chargés de faire oeuvre de pédagogie auprès de l’administration Trump, notamment pour expliqué que les données de l’application sont aujourd’hui stockées aux Etat-Unis.

Par ailleurs, TikTok, au moment où les Etats-Unis comptent plusieurs dizaines de millions de chômeurs, TikTok entend mettre en avant les emplois créés précisément outre-Atlantique.

1 400 aujourd’hui avec un objectif de 10 000 collaborateurs d’ici 2023, selon site Axios.

Peine perdue semble-t-il.

Selon Peter Navarro, l’un des conseillers de Donald Trump qui s’exprimait récemment sur Fox News,” TikTok s’est engagé dans une guerre de l’information contre les Américains et contre le gouvernement des Etats-Unis.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES