En continu
Accueil / NewZilla.NET / ZeroFund, la plate-forme qui vole au secours des startup grecques

ZeroFund, la plate-forme qui vole au secours des startup grecques

Contrôle des capitaux oblige, beaucoup de startup grecques sont à l’agonie. Pour leur éviter de plonger, six entrepreneurs grecs basés en Californie se mobilisent et appellent à financer via la plate-forme ZeroFund, les besoins vitaux de ces jeunes pousses.

 

En Grèce, les startup ne se portent pas plus mal qu’ailleurs. Et pourtant, nombre d’entre elles pourraient très rapidement mettre la clé sous la porte. La raison? Le contrôle des capitaux, récemment mis en place par le gouvernement d’Athènes, les empêchent quelque soit leur degré de solvabilité de régler en ligne (vers l’étranger) les factures de services souvent vitaux pour une startup, comme l’hébergement de sites Internet, ou l’abonnement à un service de cloud computing.

Une situation qu’un petit groupe d’entrepreneurs d’origine grecque mais aujourd’hui exilés en Californie, a jugé suffisamment intolérable pour initier ce qu’ils espèrent être à terme un vaste élan de solidarité pour empêcher les startup concernées de fermer boutique.

Soutien de Marc Andreessen

Panos Papadopoulos et Jon Vlachogiannis (BugSense), Niko Bonatsos (General Catalyst), John Dimatos (Kickstarter), Christos Perakis (Zoottle), et Wassilios Kazakos, un entrepreneur greco-allemand, se sont réunis autour de ZeroFund.org une plate-forme destinée à financer via des cartes de crédit (Visa et MasterCards) pré-payées le minimum vital pour s’assurer que les startup qui en font la demande puisse continuer leurs activités.

Nombre d’employés, besoins financiers, via un questionnaire disponible en ligne les startup sont invitée à indiquer quelles sont leurs priorités du moment. La plate-forme, qui ne prend bien évidemment aucune participation dans le capital des startup financées, a déjà reçu des demandes de près de 80 startup. Et jusqu’à présent l’initiative a contribué à aider une trentaine d’entrepreneurs à hauteur de 1900 dollars.

Le projet a par ailleurs reçu les encouragements du très influent Marc Andreessen, créateur des navigateurs Internet Mosaic, Netscape et Rockmelt. Et aujourd’hui à la tête du fonds de capital-risque Andreessen-Horowitz.

A lire aussi

Fundtruck

(MISE A JOUR) Digifood remporte le concours Fundtruck, pour financer sa start-up en food truck (VIDEOS)

La seconde édition du concours Fundtruck s’ouvre mardi 7 juin à Paris. Cette initiative permettra à une vingtaine de jeunes entreprises en recherche de financement d'aller à la rencontre d’investisseurs, d’entrepreneurs à succès et du grand public dans les rues de la capitale.

Remarkable-startup

Remarkable, un incubateur de startups pour favoriser l’accessibilité numérique (VIDEO)

Inspiré de l'illustre Y Combinator à San Francisco, l'incubateur et accélérateur de startups, Remarkable, démarre ces activités le 6 avril prochain en... Australie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.