En continu
Accueil / NewZilla.NET / Snapchat débarque en France

Snapchat débarque en France

Selon une information divulguée par le site Internet du journal Le Figaro – qui garde un oeil attentif sur les registres du tribunal de commerce de Paris – le réseau social Snapchat a déposé au début du mois de juin 2016 les statuts juridiques de sa future filiale française.

 

Avec près de 8 millions d’utilisateurs mensuels (dont la très grande majorité a entre 15 et 34 ans)*, l’audience de Snapchat en France est au beau fixe. A tel point que l’application du réseau social qui caracole en tête des téléchargements (Android et iOS), vient de s’offrir sa première campagne publicitaire dans le métro parisien où les usagers ont pu voir récemment des affiches en 4×3 du logo du groupe Internet (le petit fantôme sur fond jaune).

"Renforcer les relations avec les annonceurs"

snapchatSelon Le Figaro, Snapchat (100 millions d’utilisateurs dans le monde) et son esthétique qui se répand un peu partout sur le Web (Cf. NewZilla.NET du 27 juin 2016), s’apprête à ouvrir des bureaux en France. Si tel était le cas, il s’agirait de la seconde implantation après Londres, dont la structure française serait par ailleurs une filiale.

Snapchat « est à la recherche d’un ou d’une responsable pour mener ses activités dans le pays », indique le site Internet du Figaro. « Ces dernières consisteront d’abord à renforcer les relations avec les annonceurs. »

*Source Médiamétrie

 

A lire aussi

smartphone-classe-classroom-education

Une étude universitaire fait le lien entre l’utilisation du smartphone en classe et la baisse des résultats scolaires

Selon une étude menée par les universités belges de Gand et d’Anvers, il existe un lien direct entre l’utilisation du smartphone en cours et la baisse de niveau des résultats scolaires.

Andy-Brigitte-Chatelet-Les-Halles-Paris

Andy, 22 ans, mort sur Snapchat à la station RER Châtelet-Les Halles à Paris

Andy Brigitte avait 22 ans. Il a été poignardé à mort vendredi 12 janvier 2018, à Paris, à la station RER Châtelet-Les Halles, sous les yeux de plusieurs dizaines de personnes qui, loin de lui porter secours, l’ont regardé mourir, filmant la scène avec leur téléphone mobile et postant la séquence sur Snapchat ou sur YouTube. Effroyable et glaçant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.