Accueil / NewZilla.NET / Tout Neil Young en accès libre et en haute-définition (VIDEO)

Tout Neil Young en accès libre et en haute-définition (VIDEO)

“Keep on rockin’ in the free world”, depuis le vendredi 1er décembre 2017 l’intégrale de Neil Young est gratuitement disponible à l’écoute, mais pour une durée limitée.

 

Neil Young a toujours eu un problème avec la diffusion de sa musique au format numérique. C’est peu de dire que le rockeur canadien n’était pas satisfait des formats de compression comme le MP3 ou le AAC.

Dans un premier temps, il y a quelques années, Neil Young avait souhaité lancer Pono (Cf. NewZilla.NET du 15 août 2013), un service de téléchargement de musique en haute qualité, compatible avec les iPod et autres iPhone, précisait-il à l’époque, mais la dynamique autour de ce projet s’est quelque peu essoufflée.

Aujourd’hui, Neil Young, qui n’a toujours pas renoncé à nous faire écouter une musique de qualité sous un format de qualité, revient avec NeilYoungArchives. L’objectif de ce site est de mettre son oeuvre, l’intégralité de son oeuvre, à la disposition de tous et ce pour une durée limitée, à savoir jusqu’au 30 juin 2018.

Neil-Young

Au-delà de cette date, la consultation du site deviendra payante, mais moyennant une très modique somme, promet Neil Young.

De The Sultan (1963) au tout nouveau The Visitor (2017), tous les albums sont présents, aucun ne manque à l’appel. Tous ses titres en solo, ainsi que sa production avec Buffalo Springfield, Crosby Stills Nash and Young, et Crazy Horse.

Des inédits

Les fans pourront par ailleurs retrouver les paroles des chansons, des vidéos, des infos sur ses différentes tournées, mais aussi de références bibliographiques (en gardant bien à l’esprit que l’autobiographie de Neil Young, sobrement intitulée “une autobiographie”, ne devrait pas non plus leur laisser un souvenir impérissable).

Sur les NeilYoungArchives, les internautes pourront écouter de la musique en haute-définition. Et même des inédits. « Ce sont des projets que je n’ai pas sortis sur le moment, pour une raison ou pour une autres, et beaucoup de ces chansons sont ensuite apparues sur un autre album au fil des années », explique l’artiste.

Bienheureux les abonnés à la fibre optique (les fichiers musicaux, développés avec la société de Singapour OraStream, pèsent ici vingt fois plus qu’un MP3 classique).

Pour les autres, même si la rockeur a pris soin de mettre à leur disposition des fichiers moins volumineux, l’expérience s’annonce peut-être un tantinet plus compliquée.

Un bémol toutefois à cette très généreuse et belle initiative l’interface du site et une navigation qui s’avère parfois, malgré les explications du maître des lieux, particulièrement énigmatique.

A lire aussi

apple-music-spotify-streaming-tidal-deezer

Prince, Neil Young, les Beatles, Cabrel, Goldman, ces artistes qui disent NON au streaming

Plusieurs grands noms de l’industrie musicale ont décidé de tourner le dos aux plate-formes de streaming (à commencer par Deezer, Spotify et Apple Music). En question, la qualité sonore mais aussi le (très faible niveau) de rémunération des artistes.

Pono, le service de musique HD de Neil Young sera compatible avec votre iPod

Le projet porté par la rock-star canadienne pour enterrer le CD et la musique compressée qui nous casse les oreilles progresse. Mais la date de sortie n’est pas encore connue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.