Accueil / Médias / BuzzFeed licencie 100 personnes et diversifie ses sources de revenus

BuzzFeed licencie 100 personnes et diversifie ses sources de revenus

Le site média d’origine américaine, aujourd’hui implanté dans 11 pays (dont la France), devrait tout de même réaliser en 2017 un chiffre d’affaires avoisinant les 300 millions de dollars. 

 

9 milliards de contenus vus et 233 millions de visiteurs uniques mensuels, BuzzFeed le site média d’origine américaine créé en 2006 à New York, serait en crise.

Pour preuve, on ne parlerait plus d’entrée en bourse, et une réduction d’effectifs d’une centaine de postes est à l’ordre du jour, rapporte le Wall Street Journal (propriété de News Corp, l’empire médiatique construit par Rupert Murdoch).

Il n’en reste pas moins que si BuzzFeed suscite aujourd’hui quelque défiance chez les investisseurs le média, qui s’est d’abord positionné sur la diffusion de contenus viraux (LolCats…) avant de se tourner vers le journalisme d’investigation de qualité, devrait tout de même réaliser en 2017 un chiffre d’affaires avoisinant les 300 millions de dollars (contre 250 millions de dollars en 2016).

Quant à son concurrent, Vice Media, lui aussi… en crise, il ne devrait pas non plus cette année atteindre son objectif de 800 millions de dollars de revenus. Si crise il y a, la vérité est que bien des médias voudraient bien connaître de telles crises.

Pour BuzzFeed dont l’audience, contrairement aux médias traditionnels, provient à 71% des réseaux sociaux, les difficultés actuelles proviendraient d’une trop forte dépendance à la publicité qui dans le cas présent prend le plus souvent la forme de publicité dite « native » (« native advertising »), c’est-à-dire pleinement intégrée sur les pages du sites, sous la forme d’articles, ou bien de bannières.

Résultat, aux Etats-Unis et en France où le site est présent depuis 2013 et tourne désormais avec une équipe d’une quinzaine de journalistes,  BuzzFeed tente de diversifier ses sources de revenus.

En lançant récemment en France, MEUFS, un site centré sur le féminisme, et de l’autres côté de l’Atlantique, avec Tasty, une plate-forme culinaire, ou BuzzFeed Studios, une activité de production de séries pour le compte de clients tiers.

A lire aussi

New-Journalism

Quand les bots et les SMS redéfinissent les contours du journalisme

BuzzFeed, le Washington Post, le New York Times, aujourd'hui les "grands" médias, ou ceux qui aspirent à le devenir explorent de nouveaux moyens de toucher et de fidéliser le lecteur, internaute et mobinaute. Focus sur deux technologies, pourtant pas si nouvelles, le bot et le SMS.

Lycamobile

Blanchiment d’argent, escroquerie à la TVA, Lycamobile nie fermement toutes les allégations rapportées par le site BuzzFeed.com

Le 20 juin 2016, nous vous rapportions les principaux éléments d'une enquête menée par le site d'information BuzzFeed.com à propos de la société Lycamobile et de certains de ses dirigeants. Lycamobile a depuis transmis à NewZilla.NET un communiqué que nous vous livrons ici dans son intégralité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.