Accueil / NewZilla.NET / Au Japon, des lunettes qui bloquent les logiciels de reconnaissance faciale

Au Japon, des lunettes qui bloquent les logiciels de reconnaissance faciale

PARTAGER CET ARTICLE
En absorbant et réfléchissant la lumière ces lunettes “aveuglent” les logiciels de reconnaissance faciale. Un procédé qui fonctionnerait dans 90% des cas.

 

Imaginez un monde où (Google Glass aidant) des logiciels de reconnaissance faciale pourrait vous identifier, vous localiser en temps réel et vous envoyer en push des publicités personnalisées. Imaginez… le monde d’aujourd’hui.

Un rêve pour les directions marketing. Un cauchemar pour le consommateur.

Pour contrecarrer ces procédés qui promettent d’être particulièrement intrusifs, des chercheurs du Japan’s National Institute of Informatics (NII) ont développé une (seconde) génération de lunettes capables de bloquer (ou plus précisément d’aveugler), et donc de rendre totalement inefficace, les logiciels de reconnaissance faciale.

Et, selon le Wall Street Journal, la chose marche à merveille dans 90% des cas. Là où la première génération utilisait un procédé infra-rouge, ces nouvelles lunettes au design très soigné, intègrent un matériau que les chercheurs tiennent pour l’instant secret, mais qui permet d’absorber et de réfléchir la lumière. La création du NII devrait être disponible en juin 2016 au Japon au prix de 240 dollars. Avant, croisons les doigts, de partir à la conquête du reste du monde!

A lire aussi sur NewZilla.NET

reconnaissance-faciale

85 ONG américaines demandent à Amazon, Google et Microsoft de ne pas mettre leurs technologies de reconnaissance faciale à la disposition des Etats

Ces organisations, dont l’ACLU (Union américaine pour les libertés civiles) demande à ces trois géants de l’industrie du numérique qu’ils prennent des engagements fermes et s’engagent pour la défense des droits humains et des libertés publiques

Japon-Reconnaissance-faciale-taxe

Au Japon, une taxe pour financer la collecte de données biométriques

Cette nouvelle taxe de 1 000 yens s’appliquera aux passagers utilisant les transports aériens et maritimes. Elle est destinée à financer les technologies de reconnaissance faciale déployées dans les aéroports.

2 Commentaires

  1. Bonjour,

    C’est très intéressant comme concept, je me demande pourquoi ça ne marche “qu’à” 90% des cas et non pas à 100% ?

  2. Philippe CROUZILLACQ

    Pour le savoir, il faudra encore attendre un peu. Jusqu’à la commercialisation du produit, dans quelques mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.