En continu
Accueil / Facebook / Facebook et la lutte des classes

Facebook et la lutte des classes

PARTAGER CET ARTICLE

 

On croyait le concept de “lutte des classes” définitivement enterré, pas pour Facebook qui vient d’obtenir le 1er février dernier l’aval sur un brevet déposé en juillet 2016 et qui vise à catégoriser ses utilisateurs selon leurs expériences, leurs habitudes de consommation et selon leurs revenus.

 

Affiner les profils de ses utilisateurs, pour optimiser ses revenus, tel semble être le “nouveau” (?) crédo de Facebook.

Selon le site CBInsights qui révèle l’information, le réseau social a ainsi récemment obtenu l’approbation d’un brevet aux Etats-Unis en juillet 2016.

Un brevet visant à classer ses utilisateurs selon leurs expériences et selon leurs revenus dans des catégories socio-économiques.

Selon son niveau d’éducation (qu’il ait poursuivi -ou on- ses études au-delà du baccalauréat), les voyages qu’il a effectué, le nombre de smartphones, d’ordinateurs, ou de tablettes numériques qu’il possèdent, le fait qu’il soit (ou non) propriétaire de son logement, qu’il habite dans tel ou tel quartier, chaque utilisateur de Facebook, pourrait se voir attribué un nombre de points donné ce qui permettrait de le reverser ensuite dans telle ou telle catégorie sociale.

facebook-brevet-patent

Pour Facebook, ce système permettrait aux annonceurs du réseau social de mieux “cibler” l’audience des publicités qu’ils y diffusent.

Ce système est-il déjà en place? Interrogé par le site The Hill, le réseau social n’infirme ni ne confirme.

facebook-brevet-patent

 “Nous cherchons souvent à obtenir des brevets pour des technologies dont au final nous ne faisons aucun usage”, indique ainsi un porte-parole de Facebook, au site The Hill.

En attendant, une chose est certaine, Facebook offre déjà la possibilité à ses annonceurs de sélectionner les internautes selon leurs revenus, leur code postal et tout un arsenal d’informations qui s’apparente de près ou de loin à un classement en catégories socio-économiques.

 


Vous avez aimé cette information? Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Tinder contraint de corriger une faille de sécurité majeure

Selon des chercheurs en sécurité informatique il suffisait de connaître le numéro de téléphone d’une personne pour prendre le contrôle de son compte Tinder et accéder à l’ensemble des conversations menées sur l’application.

Une femme licenciée pour avoir dénigré son entreprise et ses collègues sur Facebook

Et avoir commis l’erreur de ne pas avoir verrouillé ou éteint son ordinateur en s’absentant de son bureau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.