En continu
Accueil / Crypto-monnaie / L’Unicef demande aux gamers de “miner” de l’Ethereum pour aider les enfants syriens (VIDEO)

L’Unicef demande aux gamers de “miner” de l’Ethereum pour aider les enfants syriens (VIDEO)

PARTAGER CET ARTICLE

 

Un appel à l’aide qui devrait logiquement être entendu tant la communauté des gamers est connue pour sa réactivité et sa générosité.

 

On se souvient qu’il y a quelques mois, sur Twitch, des streamers étaient parvenus à réunir en un temps record plus de 450 000 euros pour apporter des secours aux victimes de l’ouragan Irma.

Cette fois-ci, c’est l’Unicef qui lance un appel à la communauté des gamers.

Avec un objectif : rassembler des fonds pour venir en aide aux enfants syriens.

Rassembler des fonds mais pas de n’importe quelle manière car les gamers sont ici invités à “miner”, c’est-à-dire à créer de l’Ethereum, l’une des plus célèbres monnaies virtuelles (ou crypto-monnaies) après le bitcoin.

De son côté, le Programme alimentaire mondial a déjà utilisé l’Ethereum à hauteur de 1,4 million de dollars pour distribuer, grâce à l’utilisation de technologies biométriques, des bons d’alimentation à des réfugiés syriens vivant dans des camps en Jordanie, rappelle le quotidien britannique The Guardian.

Le projet de l’Unicef est un projet tout à la fois pilote et futuriste.

Ethereum-unicef-gamers

L’idée est d’inciter l’Unicef mais aussi d’autres agences onusiennes à se tourner de plus en plus vers l’utilisation de la blockchain (cette technologie de transmission sécurisée de l’information, des transactions et des contrats), non seulement pour lever des fonds mais aussi pour gagner en transparence dans la manière dont ces fonds sont levés et utilisés.

Près de 30% des fonds d’aide des Nations Unies se perdant aujourd’hui dans des pratiques liées à la corruption.

L’initiative Unicef’s Game Chaingers vise à convaincre (jusqu’au 31 mars 2018) des gamers d’utiliser la puissance de calcul des processeurs de leurs machines (à savoir de leurs ordinateurs) pour “miner”, c’est-à-dire pour créer de la crypto-monnaie Ethereum pour les enfants syriens.

Pour l’heure, la campagne a permis de récolter un peu plus de 1850 euros de dons auprès de 601 contributeurs.

Selon le magazine Forbes, la valeur totale de l’Ethereum (soit 88 milliards de dollars), une crypto-monnaie lancée en 2015, serait aujourd’hui équivalente à la capitalisation boursière d’un groupe comme Starbucks.

Encore faut-il garder à l’esprit, et c’est malheureusement un aspect particulièrement dramatique sur le long terme, que les crypto-monnaies sont aujourd’hui encore loin, très loin, d’avoir apporté la preuve de leur viabilité et qu’elles sont sujettes à une très forte volatilité.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Le Venezuela lance sa propre crypto-monnaie dans un climat de défiance économique

Le Pétro (c’est le nom de cette nouvelle “monnaie” virtuelle) devrait être utilisé pour lutter contre l’inflation. Un petro vaudra 60 dollars, c’est-à-dire tout juste le prix d’un baril de pétrole.

Une faille de sécurité dans Telegram permettait de voler des messages cryptés (mais pas de les lire)

Mais cette vulnérabilité, découverte par l’éditeur de logiciel de cybersécurité russe Kaspersky, aurait aussi été utilisée par les pirates pour introduire dans des ordinateurs des programmes minant clandestinement des crypto-monnaies comme Monero ou Zcash.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.