En continu
Accueil / Crypto-monnaie / “Les crypto-monnaies sont des pyramides de Ponzi”

“Les crypto-monnaies sont des pyramides de Ponzi”

PARTAGER CET ARTICLE

 

Une nouvelle mise en garde contre le bitcoin et ses dérivés, signée cette fois-ci du ministre indien des Finances.

 

Nous avons déjà relayé ici les différents avertissements formulés tant par le gouverneur de la Banque de France, que par un Prix Nobel d’Economie, tous sceptiques sur les fondements et le devenir des pseudo-monnaies virtuelles.

Aujourd’hui c’est au tour du ministre des Finances indien, Arun Jaitley, de prendre la parole.

Selon le responsable politique, cité par le New Indian Express, le bitcoin et l’ensemble des crypto-monnaies s’apparentent à une vaste “pyramide de Ponzi”, du nom de ce type d’escroquerie financière utilisée par Bernard Madoff, et qui permit de flouer des investisseurs crédules ou trop cupides de près de 65 milliards de dollars.

Selon Arun Jaitley, qui écarte toutefois l’hypothèse d’une interdiction totale des crypto-monnaies en Inde, “ceux qui font aujourd’hui ce type de transactions le font à leurs risques et périls”.

Arun-Jaitley-ponzi-bitcoin

Par ailleurs, et sans surprise serait-on tenté de dire, “les transactions sécurisées de crypto-monnaies servent très probablement aujourd’hui à blanchir l’argent du traffic de drogue ou à financer des entreprises terroristes”, ajoute le ministre.

Pour rappel, une pyramide de Ponzi est un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Une réponse

  1. La meilleure preuve, s’il en est, que le bitcoin est une pyramide de Ponzi, c’est que les créateurs de cette pseudo monnaie ont vendu tous leurs bitcoins il y’a peu. Au plus haut, évidemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.