En continu
Accueil / Avertissement / Pour le gouverneur de la Banque de France, le bitcoin est un “actif spéculatif”

Pour le gouverneur de la Banque de France, le bitcoin est un “actif spéculatif”

PARTAGER CET ARTICLE
Le bitcoin n’est en rien une monnaie, ou même une crypto-monnaie, a déclaré à Pékin le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau.

 

Face à la montée du cours du bitcoin et à sa volatilité, les responsables des banques centrales sortent de leur réserve.Dernier exemple en date, les déclarations faites vendredi 1er décembre 2017 par le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, à Pékin, dans le cadre du Forum financier franco-chinois.

« Il ne doit pas y avoir d’ambiguïté: le bitcoin n’est en rien une monnaie‎, ou même une crypto-monnaie. C’est un actif spéculatif. Sa valeur et sa forte volatilité ne correspondent à aucun sous-jacent économique et ne sont la responsabilité de personne », a déclaré François Villeroy de Galhau.

Cette semaine, le cours du bitcoin a franchi pour la première fois la barre des 10 000 dollars avait de s’afficher en repli de 15%, une variation de cours inconcevable pour une monnaie classique hors crise financière.

De son côté, jeudi 30 novembre, l’un des gouverneurs de la Banque centrale américaine (Fed), Randall Quarles avait rappelé que « la devise, soit l’actif qui sert de base à ces systèmes (monétaires), n’est pas garantie par d’autres actifs sûrs, n’a pas de valeur intrinsèque, n’est pas émise par une institution bancaire régulée et, dans le cas d’espèce, n’est la responsabilité d’aucune institution financière ».

En conséquence de quoi…. « si ces devises numériques ne posent pas de menace majeure à leurs niveaux actuels, des problèmes plus généraux de stabilité financière pourraient se poser si leur utilisation se généralise ».

Selon le responsable américain, si ces devises ne pouvaient pas être échangées contre du dollar ou une autre monnaie de référence à un taux stable lors d’une période de crise, « cela poserait de gros défis au système », rapporte l’AFP. Certains pays, comme le Maroc, ont récemment interdit l’utilisation du bitcoin.

A l’attention de ceux qui nieraient encore l’existence d’une bulle spéculative autour du bitcoin, ajoutons juste que la valeur du bitcoin a été multipliée par dix depuis le début de l’année et par 30.000 depuis 2011.

NewZilla.NET a besoin de vous

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux “nouvelles technologies” dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne touche aucun argent public.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le “Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse”.
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux “likes” ou de faux “fans” sur Facebook, de faux “followers” sur Twitter, ou de faux “abonnés” sur Instagram pour “booster” artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. 
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de “bots” sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  7. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  8. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une “gratification” de quelques centaines d’euros par mois.
  9. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité. 

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

NewZilla.NET a besoin de vous en tant que lecteur, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que citoyen, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que garant du pluralisme de l’information.

Alors “MERCI” ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

Votre fidélité et votre soutien nous obligent.


 

A lire aussi

Quand les ingénieurs russes tuent le temps en minant du Bitcoin

Les services secrets russes (FSB), dignes successeurs du KGB, ont arrêté plusieurs scientifiques russes. Ils sont accusés d’avoir utiliser la puissance de calcul du super-ordinateur d’une base militaire ultra-secrète stockant des missiles nucléaires, pour miner (c’est-à-dire créer pour leur propre compte) de la crypto-monnaie.

Bitcoin, la chute (sans fin?)

Comme prévu (et comme annoncé ici-même à de multiples reprises) la plus célèbre des crypto-monnaies, qui ne repose sur rien, si ce n’est sur la croyance en une illusion, poursuit son inexorable chute.

2 Commentaires

  1. “Le forum de NewZilla.NET est un espace de commentaires, de débats, et NON de promotion de sites Internet. Les commentaires ne respectant pas ces règles élémentaires seront supprimés et leurs auteurs bloqués.” (https://www.newzilla.net/mentions-legales/)

  2. Merci pour cet article mais bon il est un peu normal que le gouvernement émette ce genre d’idées sur le bitcoin, puisque son système en lui-même est une alternative aux institutions financières. Conclusion c’est une menace pour eux !

    Note d’information / “Le forum de NewZilla.NET est un espace de commentaires, de débats, et NON de promotion de sites Internet. Les commentaires ne respectant pas ces règles élémentaires seront supprimés et leurs auteurs bloqués.” (https://www.newzilla.net/mentions-legales/)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.