Revue de presse
Accueil / Amazon / Amazon va faire payer le coût de la “taxe GAFA” aux vendeurs de sa marketplace

Amazon va faire payer le coût de la “taxe GAFA” aux vendeurs de sa marketplace

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

… Et affirme ne pas avoir d’autre choix.

 

Le groupe américain Amazon, qui a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 232,9 milliards de dollars (en hausse de 31% par rapport à l’année 2017)…

Le groupe américain Amazon, dont le cours de l’action est passé en dix ans de 85 dollars à 1855 dollars…

amazon-stocks

Le groupe américain Amazon, déjà sur la sellette pour ses pratiques d’optimisation fiscale

Le groupe américain Amazon qui, en France, paie 14 points d’impôts de moins que les autres entreprises (dixit Bercy)…

Le groupe américain Amazon affirme dans un communiqué transmis à l’AFP, “ne pas être en mesure” d’absorber le coût de la nouvelle “taxe GAFA” et être dans l’obligation de “la répercuter” aux entreprises (le plus souvent des petites PME françaises) qui utilisent sa plate-forme, Amazon Marketplace, dans l’Hexagone.

Cette taxe adoptée définitivement le 11 juillet dernier à l’initiative du gouvernement et ardemment défendue par le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, créé une imposition des grandes entreprises, non pas sur les bénéfices mais sur le chiffre d’affaires réalisé en France.

amazon-stock-1

Sont concernées par ce nouvel impôt les entreprises réalisant un chiffre d’affaires minimum global de 750 millions d’euros et de 25 millions d’euros sur le marché français.

Le périmètre de cette taxe, s’il devrait s’appliquer de facto aux principaux acteurs de l’économie numérique, ne les vise pas exclusivement.



Nouveaux tarifs

A partir du 1er octobre prochain, Amazon a décidé d’appliquer en France un nouveau barème de commissions aux vendeurs de sa plate-forme de commerce électronique, Amazon Marketplace et explique ainsi répercuter une hausse de 3% prévue par la loi votée le 11 juillet dernier.

En clair, la stratégie du groupe américain Amazon demande (de manière informelle) aux petites PME françaises, et indirectement aux consommateurs français (car on ne voit pas comment et à quel titre les vendeurs d’Amazon Marketplace accepteraient de compresser leur marge), de payer ses impôts à sa place.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.