Accueil / NewZilla.NET / Prince en streaming

Prince en streaming

La musique du « Kid de Minneapolis » devrait faire son retour sur la très grande majorité des plates-formes de streaming dans les prochains jours, indique le quotidien économique britannique The Financial Times. L’artiste y était opposé.

 

 

Prince ne voulait pas que sa musique soit diffusée sur les plates-formes de streaming, à l’exception de Tidal, un service soutenu par Daft Punk, Madonna, Jay-Z ou Beyonce, le seul qui trouvait grâce à ses yeux.

Oui, mais seulement voilà, Prince est mort le 21 avril 2016, et aujourd’hui ses « héritiers », souvent très éloignés de l’artiste au moment de sa disparition, se battent pour toucher les dizaines de millions de dollars que leur promettent les majors de la musique (Universal Music, Sony Music et Warner) ou les plates-formes de streaming qui souhaitent récupérer l’exploitation du catalogue du chanteur.

Selon le quotidien économique britannique The Financial Times, la musique de Prince, devrait donc faire son grand retour sur les plates-formes de streaming (Spotify, Apple Music, Deezer ou bien encore Amazon Music) dans les prochains jours. En juillet 2015, le chanteur avait retiré tous ses morceaux de ces services qu’il accusait alors de « détourner l’argent dû aux créateurs ». « Fondamentalement, le streaming a permis aux labels de doubler leurs revenus en réduisant ce qui revenait aux artistes », déclarait alors Prince.

L’artiste tournait ainsi le dos à une grande partie de sa présence sur Internet en fermant notamment sa chaîne YouTube, son compte Twitter et sa page Facebook. Pourtant, Prince a pendant longtemps entretenu une relation passionnée avec Internet, tout en faisant tout pour conserver le contrôle sur la diffusion de sa musique.

Il avait ainsi, plusieurs années durant, développé un site payant où les internautes pouvaient accéder sur abonnement à sa musique et pouvaient écouter des émissions de radio enregistrées en exclusivité pour ledit site.

A lire aussi

europe

L’Europe, le continent aux 57 “licornes”

Le Vieux Continent produit de plus en plus de "licornes", mais en la matière les Etats-Unis et la Chine constituent encore un horizon indépassable.

Yuri-milner-alisher-usmanov-paradise-papers

Paradise Papers / Comment l’argent du Kremlin inonde la Silicon Valley

Les informations révélées, dimanche 5 novembre 2017, dans le cadre des "Paradise Papers" (une grande enquête menée par le "Consortium international des journalistes d'investigation" (ICIJ), sur la base de millions de documents provenant pour partie du cabinet d'avocats Appleby-Estera, permettent de confirmer ce dont l'on se doutait déjà, à savoir que des proches du président russe, Vladimir Poutine, ont utilisé DST Global, le fonds d'investissement contrôlé par le milliardaire russe Youri Milner pour faire leur marché dans la Silicon Valley et réaliser de très confortables plus-values.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.