Revue de presse
Accueil / 2016 / mai

Monthly Archives: mai 2016

Emmanuel Macron ou la mise en scène de la sincérité

Dépourvu de tout mandat électif et ne bénéficiant du soutien d’aucun parti politique, le ministre de l’Economie et des Finances, que certains devinent en pré-campagne présidentielle, a décidé de court-circuiter (en apparence) les médias traditionnels, et d’en appeler à la mobilisation des Français via les réseaux sociaux. Une stratégie de communication politique très bien pensée et confiée, fort logiquement, a une start-up spécialisée dans les stratégies électorales.

 

Quand il s’agit de s’adresser aux Français, Emmanuel Macron, qui après tout n’est que ministre de l’Economie et des Finances, fait avec les moyens du bord: il s’en remet à des ressources numériques par nature peu couteuses (site Internet, comptes Twitter et pages Facebook).

Macron2Tout est fait pour abolir la distance entre le dirigeant politique et les citoyens, et sur les réseaux sociaux Emmanuel Macron a tout du bon copain enthousiaste qui a tout plein de belles idées pour la France, des idées qu’il cherche spontanément à partager.

Le ministre a donc lancé son mouvement, un mouvement informel bien entendu, baptisé “En Marche”.

Mais pour spontanées qu’elles soient, l’organisation et la structuration du mouvement “En Marche” ont tout de même été confiées à LMP (pour Liegey-Muller-Pons), une start-up spécialisée la mise en place de stratégies électorales.

Son crédo? Optimiser le travail des militants en exploitant des bases de données. Le tout étant savamment saupoudré de big data, et d’une pincée d’open-data. Ainsi, “Cinquante Plus Un”, le logiciel maison de LMP a-t-il déjà été utilisé dans plus de 340 campagnes électorales (sur 14 pays européens) et plus particulièrement, en France, en 2014 par Anne Hidalgo dans sa campagne pour la mairie de Paris.

Le site Internet du mouvement En Marche ne ressemble donc en rien à celui d’un parti politique traditionnel, rien de vertical dans sa composition, ici on est dans le participatif…. Après tout on est là, ensemble, bien ensemble, pour échanger et oeuvrer à cette “offre progressiste” pour construire l’avenir du pays.

Une stratégie un peu trop Net?

Un ministre accessible donc… Ainsi, dans une vidéo postée le samedi 28 mai 2016 sur sa page Facebook (et tournée semble-t-il dans les locaux même de LMP, un poster situé derrière le candidat reprenant l’intitulé du compte Twitter – @LMP_strategies – de l’agence de communication), Emmanuel Macron invite-t-il de manière anaphorique (il faut dire qu’en ce domaine il a été à bonne école) les volontaires de son mouvement “En Marche” à commencer “la grande marche”.

Cette “grande marche” doit durer plusieurs mois. La feuille de route délivrée par le futur candidat à l’élection présidentielle à ses (déjà nombreux, ils seraient plusieurs dizaines de milliers) partisans consiste à aller “traquer les rentes là où elles créent des injustices profondes”“aller vers celles et ceux” (entendez les Français), pour “redonner une voix à ceux qui n’en ont pas”, pour dresser “un diagnostic du pays” ou bien encore, grâce à cette “mobilisation générale”, à “construire le visage de la France invisible”. Pourquoi pas après tout.

Emmanuel-MacronMais, puisque l’on est dans la communication politique, cette séquence vidéo (vue à cette heure par 129 305 internautes, un score d’audience convenable mais qui ne permet pas de véritablement de sauter au plafond), pousse peut-être un peu (trop) loin le côté informel.

En lieu et place des habituels discours figés des responsables politiques “classiques” (mais après tout Emmanuel Macron n’est-il pas lui aussi énarque et homme politique après avoir été successivement banquier d’affaires et haut-fonctionnaire?), la séquence s’ouvre sur un ministre en chemise, sans costume ni cravate, qui disserte pendant deux à trois minutes de manière informelle, au milieu des crépitements des appareils photo, devant ses partisans, avant de s’apercevoir que “ça tourne” (???) et qu’il lui faut maintenant plus sérieusement s’adresser solennellement aux Français face caméra.

C’est le détail qui tue, celui de l’extrême sincérité mise en scène, de la communication politique poussée à l’extrême, qui logiquement ne devrait pas tromper au-delà du raisonnable les internautes.

en-marche-macron

A contrario de la cellule de communication de l’Elysée, qui se montre incapable de gérer correctement une session du président de la République sur Periscope sans que celui-ci (et donc sa fonction) ne se fasse (nt) insulter par les internautes, Emmanuel Macron a, lui, très bien compris comment fonctionnent les réseaux sociaux, et comment en tirer le meilleur parti. Un peu trop peut-être, car la ficelle de la spontanéité semble désormais un peu grosse à avaler.

 

Zenbo d’Asus, robot de maison (VIDEO)

Il a des airs de vrai-faux BB-8 (le dernier droïde de la saga Star Wars) et d’iMac G4, Zenbo est un assistant personnel domestique plutôt avenant.

 

Zenbo, l’ami robot. Il monte la garde, prend des photos de famille, vous fournit des recettes de cuisine (quand ce ne sont pas des conseils de cuisson), assiste les plus petits dans leurs devoirs, et les plus anciens dans leur “petits” soucis de santé…

Convivial, Zenbo le dernier robot d’Asus (à découvrir ici en vidéo… Attention à la durée, 11 minutes tout de même…), sera disponible dans les prochains mois au prix de 599 dollars.

Game of Thrones, une extension pour éviter les “spoilers”

Vous ne pouvez pas regarder le dernier épisode de la saison 6 de la série Game of Thrones au moment de sa première diffusion? Qu’à cela ne tienne, pour ne pas vous gâcher le plaisir, Game of Spoils, une extension disponible sur le navigateur Internet Chrome, filtre tous les spoilers que vous pourriez croiser en surfant sur le Web.

 

Pas facile de préserver le suspense pour un internaute qui n’a d’autre choix que de regarder sa série préférée Game of Thrones (GoT), en différé… Car le plus souvent, faire un petit tour, juste un petit tour, sur Reddit, Facebook, Twitter, ou Google News suffit à vous gâcher la fête!

Les sites Internet classiques hors-jeu

En fait, plus maintenant, car une nouvelle extension, baptisée Game of Spoils, et disponible ici, se propose de filtrer pour vous tous les méchants spoilers relatant (ou débattant sur) les derniers développements de la série.

GoT-spoiler

Efficace, en lieu et place du spoiler, l’extension crie victoire et affiche une phrase vengeresse! Un petit bémol cependant, si Game of Spoils fonctionne à merveille sur les médias sociaux tels que Reddit, Facebook, Twitter, ou Google News, cela n’est pas le cas sur les sites Internet classiques. Autant de sites que vous serez malheureusement amenés à éviter, si vous ne souhaitez pas faire de mauvaises rencontres.

 

Instagram, Snapchat, Twitter, Facebook… Tous interdits en Chine

 

L’accès à Internet n’est pas universel, il est fragmenté, de plus en plus localisé, bridé ou autorisé au gré des pays et des différents régimes politiques en vigueur.

 

Avec sa “grande cyber-muraille”, en place depuis maintenant plus d’une dizaine d’année, la Chine incarne à merveille ce nouvel Internet. Revue de détail de quelques uns (la liste n’est pas exhaustive) des services accessibles en Occident et interdits en Chine.

Tout autant pour favoriser le développement de groupes Internet locaux (comme Tencent, Baidu ou Alibaba), que pour contrôler et restreindre la liberté d’expression, la Chine a choisi depuis une décennie d’édifier une “grande cyber-muraille”, un grand “firewall” géré par le Parti Communiste et limite l’accès à certains des services les plus connus du Net.

Si vous voyagez en Chine, vous devrez faire abstinence numérique. Pas de snap ni de Snapchat. Vous ne retrouverez donc pas non plus Instagram (le réseau social de partage de photos et de vidéos, propriété de Facebook). Le service étant bloqué depuis la révolution pro-démocratique des Parapluies à Hong-Kong en 2014.

La Chine inflexible

Même punition pour Twitter (il est vrai fortement concurrencé au niveau local par Weibo) qui lui n’a pas résisté à l’exposition médiatique que lui a valu son (supposé) rôle joué lors du Printemps Arabe.

Les utilisateurs de Gmail ne sont pas mieux lotis qui se voient interdire l’accès à leur webmail. Seule solution pour eux (même si elle est risquée), utiliser un VPN (Virtual Private Network), qui masque autant que faire se peut l’origine de la connexion Internet.

Enfin, le fait que Mark Zuckerberg se soit mis au Chinois, qu’il est entrepris de visiter plusieurs fois l’Empire du Milieu, et qu’il ait même serré la main du President Xi Jinping, n’y a rien changé… Facebook est interdit en Chine depuis 2009.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

De la téléphonie mobile et du développement des cellules cancéreuses chez le rat

Nous sommes en 2016 et la communauté scientifique ainsi que l’OMS (Organisation mondiale de la santé) n’ont pas encore clairement tranché pour savoir si, oui ou non, les champs électromagnétiques produits par les téléphones portables constituent avec certitude un risque sanitaire pour l’Homme.

 

En 2014, l’OMS indiquait qu’elle procéderait d’ici à 2016 à une évaluation formelle du risque pour tous les effets sur la santé dus à une exposition à des champs de radiofréquences… Les résultats devraient donc être publiés d’ici peu!

En attendant aux Etats-Unis, une étude gouvernementale du National Toxicology Program menée pendant deux ans (et disponible ici) sur un millier de rats, tendrait à démontrer qu’il existe un lien (même minime) entre l’exposition aux radiations de fréquences radio, comme celles émises par nos smartphones et le développement chez le rat (mâle) de différents types de tumeurs cancéreuses.

Les rats mâles plus vulnérables?

En effet sur l’échantillon étudié, seuls les rats mâles (et encore dans des proportions assez faibles allant de 1% à 6% des cas) présenteraient ce type de symptômes.

Une donnée à laquelle il convient d’ajouter un autre élément tout aussi surprenant, à savoir que s’ils ne développent pas (et pour cause de tumeurs cancéreuses), le groupe témoin composé de rats n’ayant reçu aucune radiation, présente, lui une espérance de vie inférieure.

Difficile donc, à ce stade, d’extrapoler ces résultats pour l’espèce humaine. Dans ces conditions l’évaluation promise par l’OMS, ne devrait que présenter que plus d’intérêt.