Revue de presse
Accueil / 2017 (page 40)

Yearly Archives: 2017

A New York, Uber reconnait avoir “sous-payé” ses chauffeurs pendant plusieurs mois

 

Une “erreur comptable” aurait ainsi permis au groupe Internet “d’économiser” plusieurs dizaines de millions de dollars, mais Uber a assuré qu’il allait rembourser aux chauffeurs concernés les sommes non perçues.

 

Quand il s’agit d’Uber, l’actualité est toujours des plus créatives… Cette fois-ci le groupe Internet, fondé et dirigé par Travis Kalanick (l’homme est aujourd’hui occupé à se refaire une virginité sur les réseaux sociaux après avoir été surpris il y a quelques semaines en train d’insulter l’un de ses chauffeurs de VTC), vient de reconnaitre l’existence d’une “erreur comptable” qui, pendant plusieurs mois sur l’année 2014, a “permis” de ne pas verser plusieurs dizaines de millions de dollars aux chauffeurs new yorkais travaillant à l’époque pour Uber.

Uber-Kalanick-parents
Le P-DG d’Uber, Travis Kalanick, et ses parents.

C’est en mettant en place un nouveau système de facturation qu’Uber se serait aperçu du bug. Selon les termes du contrat de 2014, les chauffeurs se voyaient prélevés de 25% du prix de la course après déduction des taxes. Or, à New York, Uber a calculé son pourcentage sur le prix brut de la course. Conséquence, chaque chauffeur va recevoir environ 900 dollars, soit 800 euros.

Uber-NY-New-York

Nous nous engageons à payer à chaque chauffeur les sommes qui lui reviennent, avec des intérêts, et aussi vite que possible”, a assuré la responsable des opérations aux Etats-Unis, Rachel Holt. 


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Des milliers de lapins Ozimals abattus sur Second Life

Le serveur informatique qui maintenait en vie cette communauté de petits lapins élevés par les internautes sur le “monde virtuel” de Linden Lab, Second Life, a été soudainement débranché samedi 20 mai 2017, suite à des menaces de procès. Retour sur un imbroglio numérique qui laisse des milliers d’internautes orphelins de leurs créatures virtuelles.

 

Apparu en 2003, et presque miraculeusement toujours actif, Second Life est un programme informatique, créé par l’éditeur Linden Lab, qui permet à ses utilisateurs d’incarner des personnages virtuels dans un monde créé par les résidents eux-mêmes.

D’incarner des personnages virtuels mais aussi parfois d’en élever, qu’il s’agisse de personnages, d’univers ou de créatures, à l’instar de ces quelques milliers de lapins Ozimals, nés en 2010, et dont les utilisateurs de la communauté Second Life prenaient grand soin… jusqu’à la semaine dernière.

En pratique, les lapins Ozimals étaient une lointaine déclinaison du concept de Tamagotchi, des petits lapins que l’on pouvait élever et de facto voir grandir.

A ceci prêt que la société qui gérait le serveur informatique sur lesquels étaient hébergés les lapins virtuels (pour garantir tout autant leur provenance que leur authenticité) ferma ses portes en 2016. Depuis, un internaute volontaire officiant sous le pseudonyme de Malkavyn Eldritch avait repris en main la gestion dudit serveur.

ozimals-rabbit-second-life-linden-lab

Tout allait bien, jusqu’au mardi 16 mai 2017, date à laquelle Malkavyn Eldritch a indiqué avoir reçu une injonction judiciaire de la part d’une société revendiquant une propriété intellectuelle sur le design des lapins Ozimals.

Samedi dernier, rapporte la BBC, la mort dans l’âme, Malkavyn Eldritch, a donc annoncé qu’il était obligé de débrancher le serveur informatique qui maintenait jusqu’ici en vie les lapins Ozimals.

Prévenus de la triste nouvelle, certains internautes ont choisi d’offrir à leur meilleur compagnon virtuel, la vie éternelle sous la forme d’une sépulture dans Second Life, quand d’autres ont tout simplement pleuré la perte d’un animal de compagnie.

Instagram et Snapchat dangereux pour la santé mentale des ados (VIDEO)

Selon une étude menée au Royaume-Uni par la Royal Society for Public Health, la consultation intensive de ces deux réseaux sociaux aurait des effets négatifs sur le comportement des adolescents en terme notamment de sommeil et d’acceptation de soi.

 

Pour son étude #StatusofMind, la Royal Society for Public Health (RSPH) a interrogé 1479 adolescents ou post-adolescents britanniques âgés de 14 ans à 24 ans. Avec une idée: déterminer quel pouvait être l’impact positif ou négatif sur cette tranche de la population qui oscille entre études et premiers pas dans la vie active.

Or, si une consultation soutenue voire intensive Instagram, le réseau social de partage de photos et de vidéos (propriété de Facebook semble avoir un effet positif en terme d’expression personnelle et de définition (ou d’affirmation) de sa propre identité, il n’en est pas de même pour d’autres critères tout aussi importants comme le sentiment de solitude, le développement d’un sentiment d’anxiété ou d’appartenance à une communauté.

Sur ces critères, Instagram, suivi par Snapchat, se place bon dernier. Instagram et Snapchat ayant pour point commun d’être deux réseaux sociaux centrés prioritairement sur l’image.

Signaler les photos retouchées

Autre point noir, le non-respect des rythmes de sommeil (et le manque de sommeil qui peut en découler quand l’on consulte son portable de manière intempestive avant de s’endormir ou à la moindre notification), mais aussi le harcèlement, une pratique de plus en plus courante sur les réseaux sociaux.

Alors que faire? Pour tenter d’atténuer les effets (qui peuvent parfois s’avérer dévastateurs pour des esprits en formation), la RSPH préconise, comme ce peut être le cas sur Facebook ou sur Twitter (deux réseaux sociaux bien mieux classés par les internautes), de mettre en place des fenêtres de dialogue avertissant les utilisateurs des dangers inhérents à une consultation soutenue d’Instagram ou de Snapchat, mais aussi d’apposer des “watermarks” c’est-à-dire de signaler au public toute photo retouchée.

Les Chiffres Du Net de NewZilla.NET #23

Chaque semaine NewZilla.NET revisite l’actualité en quelques chiffres. A la Une cette semaine : Louis Vuitton et ses coques d’iPhone, Facebook, impression 3D, Google Apps, Snapchat, Yahoo!, Netflix, Game Of Thrones, cloud computing…

  • 5500 DOLLARS. C’est le prix, à la limite de l’indécence, de la nouvelle coque pour iPhone 7 signée Louis Vuitton. Un accessoire en cuir de crocodile qui coûte au final entre 5 et 7 fois plus cher qu’un simple iPhone.
  • 400 MILLIARDS DE DOLLARS. C’est le montant (record) de la valorisation boursière atteinte le jeudi 9 mars 2017 par le réseau social Facebook à Wall Street. Introduite en bourse le 18 mai 2012 à 38,23 dollars, l’action Facebook valait le 9 mars dernier 138,53 dollars.
  • 10 000 DOLLARS. C’est le coût total d’une maison récemment construite grâce à l’impression 3D par une start-up californienne… en Russie.
  • 150 000. C’est le nombre d’employés de l’opérateur de télécommunications américains Verizon qui viennent de migrer sous G Suite, la solution d’outils bureautiques Web de Google. Auparavant les collaborateurs de Verizon travaillaient sur Office de Microsoft. (source Diane Greene, responsable des activités “cloud” chez Google).
  • 800 MILLIONS DE DOLLARS. C’est le montant de la “prime” allouée par les investisseurs historiques de Snap (la maison mère du réseau social Snapchat) à Evan Spiegel, le P-DG du groupe Internet, pour être parvenu à conduire Snap jusqu’à l’introduction en bourse. Une introduction en bourse qui permet habituellement aux premiers investisseurs d’une startup de multiplier leur mise de départ par 10, 20, 30, 40, 50 ou plus. Pour Evan Williams, ce “bonus” de 800 millions de dollars représente 3% des titres (soit 37 millions d’actions) de la société. (source SEC / Security Exchange Commission).
  • 23 MILLIONS DE DOLLARS. C’est le montant du “parachute doré” que devrait toucher la P-DG de Yahoo! Marissa Mayer lors de son prochain départ dans le cadre du rachat du groupe Internet par l’opérateur de télécommunications américain Verizon. Depuis l’arrivée de Marissa Mayer aux commandes de Yahoo! en 2012, et malgré quelques couacs retentissants (piratage massif de Yahoo! Mail, rachat de la plate-forme de blogs Tumblr…) le cours de l’action Yahoo! est passé de 14,65 dollars à 46,57 dollars. Dans l’ensemble, les actionnaires de Yahoo! n’auront donc pas eu à trop se plaindre du passage de Marissa Mayer à la tête du groupe Internet.
  • 68 MILLIONS. C’est le nombre d’internautes et de mobinautes qui ont regardé un documentaire sur Netflix en 2016. Le documentaire est devenu avec la production de séries (et dans une moindre mesure de films) l’une des activités de référence du groupe Internet de SVOD. Notamment grâce à certaines productions comme “Making a Murderer” qui a cette année décroché son lot de nominations aux Oscars et aux Golden Globes.
  • 6. C’est le nombre d’épisodes que devrait compter la prochaine et dernière saison de la série Game Of Thrones, et ce au plus grand désespoir des fans…
  • 30 MILLIARDS DE DOLLARS. C’est le montant total des investissements qu’Alphabet (la maison mère de Google) vient de réaliser dans le cloud computing, dans l’espoir de venir concurrencer sur ce marché, les géants que sont Amazon et Microsoft.

Expresso NewZilla.NET #24 / Samedi 18 mars 2017

L’écho du Net en quelques historiettes, petites phrases et citations sur NewZilla.NET. Aujourd’hui au menu: Mark Zuckerberg et Priscilla Chan, Facebook, Airbnb, Mozilla Pocket, Atos, Deezer, Linux, bitcoin…

  • ZUCKERBERG  / A l’automne 2005, et suivant en cela son aîné Bill Gates (co-fondateur de Microsoft), le co-fondateur de Facebook abandonnait ses études à l’université d’Harvard, sans aucun diplôme en poche. Le 25 mai prochain, Mark Zuckerberg sera de retour à Harvard pour prononcer le discours inaugural de la cérémonie de remise des diplômes de la promotion 2017. Il recevra à cette occasion un diplôme honorifique de la prestigieuse université américaine.
  • CHAN-ZUCKERBERG / Carnet rose, Mark Zuckerberg et Priscilla Chan, l’un des couples les plus célèbres de la Silicon Valley, attendent un heureux évènement avec l’arrivée prochain dans la famille du co-fondateur de Facebook, d’une future utilisatrice du réseau social.
  • COUPURE PUB / Dans la grande mansuétude qui le caractérise, Facebook autorise désormais les éditeurs de presse à insérer plus fréquemment des annonces publicitaires au sein des contenus diffusés au format “Facebook Instant Article” sur le réseau social. les éditeurs peuvent maintenant insérer un message publicitaires tous les 250 mots, contre 350 mots auparavant.
  • LEGALISATION / Airbnb qui évoluait depuis des années en “zone grise” au Japon, n’aura bientôt plus à craindre les foudres de la loi. Un texte récemment approuvé par le gouvernement dirigé par le Premier ministre Shinzo Abe prévoit en effet d’encadrer l’activité des utilisateurs d’Airbnb en fixant notamment à 180 jours par an le nombre de mises en location possibles de son logement par un particulier. Un texte qui laisse cependant une certaine marge de manoeuvre pour les autorités locales qui souhaiteraient elles-mêmes imposer des restrictions supplémentaires aux utilisateurs d’Airbnb. (source Bloomberg).
  • FAVORIS / Récemment rachetée par Mozilla, Pocket, une application qui permet de gérer une liste d’articles lus sur Internet, lance, pour les utilisateurs d’iPhone et autres équipements fonctionnant sous iOS, une application iMessage. L’idée est simple, au lieu d’envoyer le lien hyper-texte d’un article comme il le faisait (bêtement?) jusqu’à présent, l’utilisateur de Pocket peut désormais (le veinard) envoyer directement à ses contacts et au format iMessage l’un des contenus sauvegardés préalablement dans Pocket.
  • CAC 40 / C’est le 20 mars 2017 que le groupe informatique Atos, spécialisé dans le big data et la cybersécurité, intégrera officiellement l’indice boursier CAC 40. Aujourd’hui dirigé par l’ancien ministre de l’Economie Thierry Breton, le groupe, désormais valorisé à plus de 11 milliards d’euros, a vu ses effectifs passer en quelques années de 50 000 à 100 000 collaborateurs, et le cours de son action progresser de 650% depuis 2008.
  • BIG DATA / “Les possibilités offertes par le big data sont telles qu’à l’avenir les Etats-nations se battront pour en avoir le contrôle.” Eric Schmidt, président du conseil d’administration de Google / Conférence Google Cloud Next).
  • BIOMETRIE / Un système de reconnaissance faciale sera mis en place dans les principaux aéroports canadiens (à commencer par celui d’Ottawa, suivi par ceux de Toronto et de Québec) au printemps. Il fait partie du programme de contrôle des voyageurs élaboré par l’Agence des services frontaliers du Canada. Ce système vise à comparer le visage d’un voyageur à l’image enregistrée sur son passeport électronique.
  • STREAMING / Après avoir lancé son propre service de streaming Fnac Jukebox en 2014 avec le succès que l’on sait, le groupe Fnac Darty vient de passer un partenariat avec le groupe Internet français Deezer. Ce rapprochement permettra à l’offre de Deezer d’être mise en avant dans les plus de 400 points de vente Fnac Darty, et à terme, une entrée de Fnac Darty au capital de Deezer ne serait pas totalement exclue.
  • LINUX / “Il n’y avait aucune obligation technique d’abandonner Linux pour Windows”. C’est ce qu’a récemment déclarer Karl-Heinz Schneider, le responsable des services informatiques de la ville de Munich (Allemagne) après la décision toute politique de faire re-basculer les milliers de postes de travail de la collectivité bavaroise sur le système d’exploitation propriétaire de Microsoft (Cf. NewZilla.NET du 15 février 2017).
  • POLITIQUE / Etendre la redevance audiovisuelle à tous les écrans, à savoir la télévision, mais aussi aux ordinateurs, smartphones et aux tablettes, c’est la proposition faite la semaine dernière par le candidat socialiste à l’élection présidentielle Benoit Hamon, et ce pour maintenir le niveau de financement de l’audiovisuel public (Radio France, France Télévision).
  • HOVERBOARD / SECURITE Un enfant de trois ans habitant Harrisburg, en Pennsylvanie (Etats-Unis) est mort suite à l’explosion d’un Hoverboard explosion très probablement provoquée par une surchauffe de l’appareil qui à l’instar de beaucoup d’Hoverboard commercialisés pendant longtemps aux Etats-Unis ne répondaient pas aux normes de sécurité en vigueur.
  • SANS CONTREFACON / Jack Ma, fondateur du géant de l’Internet chinois Alibaba demandent désormais aux autorités chinoises de sévir contre les faussaires et autres contrefacteurs en les jetant purement et simplement en prison. Un changement de ton pour Jack Ma qui estima un jour que dans ce domaine les copies étaient parfois de meilleure qualité que les originaux, et dont le groupe Alibaba a, un temps, dû son succès à la présence sur sa plate-forme de contrefaçons plus faciles à trouver que les originaux eux-mêmes…
  • VALORISATION / Flirtant avec le seuil des 1 200 dollars, le cours du bitcoin est désormais plus élevé que celui de l’once d’or, mais aux dires de certains spécialistes, encore inférieur à celui de la cocaïne. Des analystes planchent déjà sur la possibilité d’un bitcoin à plus de 3 000 dollars d’ici à la fin de l’année 2017. Pour optimistes qu’elles soient ces prévisions ne font qu’ajouter aux craintes liées à la formation d’une bulle spéculative autour de la monnaie virtuelle, qui contrairement à l’or, a prouvé par le passé qu’elle était pourtant loin d’être une valeur refuge.
  • ATTENDEZ-VOUS A SAVOIR… Que le New York Times prévoit d’insérer très prochainement les meilleurs tweets de ses journalistes dans son édition papier, alors même que ceux-ci ne sont toujours pas disponibles sur le site Internet du grand quotidien américain.
EN - FR - DE - ES